Cérémonie des prix Minorin

Organisés depuis 2013 dans le cadre du blog collaboratif éponyme, les Prix Minorin voient une quarantaine de jurés voter sur le meilleur et le pire de l’animation japonaise de l’année écoulée. Mais en plus des articles sur le blog, tout cela ne serait pas complet sans une bonne vieille cérémonie de remise de prix en public.

d7495308e1e48679ce52331c99ba92cb

Elle aura donc lieu dans le cadre de la convention Jonetsu, en salle de conférences, le samedi 28 mars à partir de 17h30 et jusqu’à la fermeture de la convention. Pendant cette heure trente, ce sera une vingtaine de prix qui défileront, allant du meilleur générique d’ouverture au meilleur anime en passant par des thèmes aussi variés que la meilleure OST, meilleurs personnages masculins, meilleurs personnages féminins, meilleure technique, meilleure comédie ou encore meilleur studio. Mais des prix plus exotiques viendront s’ajouter à ça comme, évidemment, les prix des personnages les plus baffables, l’anime le plus décevant ou bien au contraire l’anime le plus sous-estimé.

Toutes les séries animées débutées en 2014 seront éligibles pour ces prix. Nisekoi, Shigatsu wa Kimi no Uso, Sword Art Online II, Free! Eternal Summer, No Game No Life, Terror in Resonance, Space Dandy, Akatsuki no Yona, Tonari no Seki-kun, Fate/stay night – Unlimited Blade Works, Aldnoah Zero, Jojo’s Bizarre Adventure Stardust Crusaders, Fairy Tail 2014, Mekakucity Actors, Ping Pong the Animation, Parasyte, Shirobako, Amagi Brilliant Park, Sailor Moon Crystal, Strange+… Bref, voici une petite liste non exhaustive des anime dont nous serons susceptibles de parler durant cette cérémonie.

Loin de tout formalisme, cette cérémonie se veut légère, modeste, fun et offrir l’opportunité de faire un bilan de l’année écoulée. Le but officieux est ainsi de vous faire découvrir tout ce que vous auriez pu rater, en plus de vous divertir et de vous faire rire avec des intervenants pas toujours dénués de mauvaise foi sur certains prix controversés.

L’historique des Prix Minorin est disponible sur le blog : prix pour l’année 2012 ; prix pour l’année 2013.

See you, space cowboy

See you, space cowboy

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *