Le studio Yapiko et la Furansujin Connection en conférence à Jonetsu 2.0 !

Bonjour tout le monde ! Et si on commençait la semaine par une nouvelle annonce de conférence pour Jonetsu 2.0 ? Et non des moindres…

Avez-vous déjà eu envie de découvrir comment des animateurs étrangers travaillaient au Japon ? Ou même comment l’animation internationale fonctionnait en dehors du Japon ou en collaboration avec leurs studios ? Découvrez pour cela une conférence avec  le studio franco-japonais Yapiko et la Furansujin Connection, réseau de professionnels de l’animation au Japon.

 

samedi
15 h 30
L'animation internationale : Yapiko et Furansujin Connection
logo-Yapiko Animation logo-Furansujin Connection

YAPIKO Animation a été créé en 2012 par Eddie Mehong, Jean-Louis Vandestoc et Severine Varlette. Ce studio d'animation franco-japonais réalise des oeuvres originales, en format série comme long-métrage. Ils ont notamment réalisés le projet franco-canadien Urbance, financé sur KickStarter en 2014 et sorti en 2015, et participent en tant que sous-traitant sur de nombreux animes, au Japon comme ailleurs. Leur projet le plus récent, annoncé fin 2016, est Children of Ether en collaboration avec le réalisateur américain LeSean Thomas et la plateforme de simulcast Crunchyroll.

 

Bande démo du studio

 

Mais comment fonctionne un studio international ? Quelles sont les contraintes (techniques comme logistiques) d'une telle structure ? Les méthodes de travail en animation ne sont-elles pas trop différentes entre la France et le Japon ? 
Et plus largement, comment peut-on travailler dans l'animation au Japon, en tant que français ? 

Cette conférence se propose de répondre à toutes ces questions au travers d'une présentation de ce studio atypique, et du réseau professionnel Furansujin Connection fondé en 2016 par des français travaillant dans le secteur de l'animation au Japon.
Les intervenants partageront avec vous leur diverses expériences du métier d'animateur, en France comme au Japon. Et qui sait, peut-être susciteront-ils quelques vocations ? 😉

Intervenants :

Jean-Louis Vandestoc

Diplômé des Gobelins en animation traditionnelle en 1997, Jean-Louis Vandestoc a commencé par effectuer 2 stages au Studio Walt Disney Paris à Montreuil. Il a ensuite commencé à travailler dans l'industrie de l'animation en 1998.
Son parcours professionnel : réalisateur au Studio Marathon Média sur les projets MBC (Monster Buster Club), Rekkit the Rabbit et Lolirock ; 1er assistant Réalisateur chez Marathon Média ; chara-designer aux Studio Marathon Media, Millimages, Antefilms et Blue Spirit ; superviseur d’animation aux studios Marathon Media, Dupuis Audiovisuel, France Animation et Millimages ; animateur aux Studios Marathon Media, Millimages, Antefilms et Folimage ; storyboardeur aux Studios Marathon Média et Millimages ; auteur chez Marathon Média.

Il est également co-fondateur du studio Yapiko Animation France/Japon crée en 2012 avec Eddie Mehong et Severine Varlette, et occupe depuis sa création le poste de CEO au sein de Yapiko Animation.
Il fait aussi partie de l'association Furansujin Connection depuis 2016.

Séverine Varlette

Diplômée d'un BAC Arts Appliqués en 1998 et d’un BTS Communication Visuelle en 2000, Séverine Varlette a commencé à travailler dans l'industrie de l'animation en 1998.
Elle a notamment été : 1er assistante réalisateur au studio Marathon Média (sur les projets projets Lolirock, Rekkit the Rabbit, Totally Spies le Film et Spiez), 2eme assistante réalisateur au studio Marathon Média (Team Galaxy, Martin Mystère), assistante de production aux studios Marathon Media (mêmes projets que cités plus haut), Alphanim (Mona la vampire...) et Studio Ellipse (Agrippine, Capitaine Fracasse, La Famille Pirate...).


Elle est co-fondatrice du studio Yapiko Animation France/Japon, qu'elle a crée en 2012 avec Eddie Mehong et Jean-Louis Vandestoc.
Elle fait aussi partie de l'association Furansujin Connection depuis 2016.

Anaïs Chevillard

Diplomée de l'école des Gobelins en 2005, Anaïs Chevillard a d'abord travaillé en tant qu'animatrice sur divers projets tels que Oban Star Racers ou Persepolis. Après une année de chara-design chez Marathon en 2007-2008 sur des projets comme Totally Spies the Movie, Anaïs part travailler un an (2008-2009) au studio Satelight à Tokyo sur la série Basquash!.
De retour en France, Anaïs travaille deux ans en tant qu'animatrice au sein du studio Ankama, sur Wakfu et Kérubim. Fin 2012, Anaïs commence le storyboard sur la série Lolirock chez Marathon. Depuis, Anaïs travaille principalement comme storyboardeuse sur des projets variés comme Ladybug (de Zagtoon) ou Monsieur Flap (de Bobby prod), et sporadiquement comme animatrice pour des productions japonaises comme Urbance ou Hirune Hime (par Signal MD) via le studio franco-japonais Yapiko Animation.

Elle fait aussi partie de l'association Furansujin Connection depuis sa création.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *