Conférences Manga 2.0

samedi
17 h
Comment choisit-on le titre d'un manga ?
logo-Kurokawa logo-Delcourt/Tonkam

Le nom d'un manga est un élément crucial de sa parution, non seulement en termes marketing mais également pour son impact sur tous les lecteurs potentiels. Il est ce dont le lecteur va se souvenir, qui va peut-être définir certaines de ses attentes sur le contenu et aussi la façon dont il va en parler autour de lui, que ce soit en bien ou en mal.

Mais il n'est pas toujours facile à traduire, adapter ou même à trouver quand il faut en réinventer un. Pour nous parler de ce sujet épineux, nous avons décidé de créer une table ronde sur le sujet, avec deux professionnels du manga ! 

 

Quand "Nami yo Kiite kure" devient "Born to be on Air!"...  

Ces deux experts sont Fabien Vautrin, directeur artistique et traducteur aux éditions Kurokawa, et Pascal Lafine, directeur éditorial aux éditions Delcourt-Tonkam.
Forts de leur grosse expérience dans l'industrie du manga et leurs contacts à la fois avec les éditeurs japonais et les équipes de traduction, ils vous raconteront tous les choix à faire lors de l'adaptation d'un titre pour le marché une fois une licence acquise. 

Intervenants :

Fabien Vautrin

Graphiste, programmeur, traducteur, cet « homme-couteau-suisse » fait partie de l’aventure Kurokawa depuis ses débuts il y a plus de 10 ans.
Il en est aujourd’hui le directeur artistique et a travaillé sur des séries comme Vinland Saga, Soul Eater ou Pokémon.

Pascal Lafine

Pascal Lafine est le directeur éditorial des éditions Tonkam.
Présent chez cet éditeur depuis sa fondation il y a plus de vingt ans, il a suivi toutes les étapes de son développement depuis la parution de ses premiers titres jusqu'à sa fusion avec les éditions Delcourt.
Jusqu'en 2007, il a également été chargé des programmes pour AB production où il participait au choix des séries animées diffusées par le groupe ; d'abord dans le Club Dorothée puis via la création de la chaîne Mangas.

dimanche
11 h 30
La création amateur en France et au Japon
logo-Senri logo-Raynart logo-Dianthus logo-Citizen fan

Partout dans le monde, les fans ont toujours cherché à se réapproprier les oeuvres qu'ils aiment et à participer au mouvement de création artistique et culturelle. Les scènes de créateurs amateurs en France comme au Japon sont très dynamiques et reflètent cet etat de fait.  
 
Une vue plongeante sur le Comiket, plus grande convention japonaise dédiée aux productions amateurs
 
 
Mais comment passe-t-on de consommateur à créateur de contenu ? Comment les choses se passent-elles de l'autre côté de la table des exposants, en convention ?
Quelles sont les différences, les convergences qu'il peut y avoir entre les évènements européens et japonais ? Quels format sont privilégiés ? Quels publics sont attirés par ces oeuvres ?
Et dans quelles conditions les productions amateurs influencent l'édition professionnelle, et quels sont les ponts entre ces deux mondes ?
 
Dans le cadre de la mise en avant des créatifs, Jonetsu vous propose de lever le voile sur la vie et les oeuvres des créateurs amateurs à l'occasion d'une table ronde d'une heure et demie.
Elle réunira plusieurs de nos exposants aux expériences complémentaires (les artistes et créateurs français Raynart et Senri et un amateur japonais : f-take) ainsi qu'une documentariste spécialisée dans l'étude des fandoms et créations de fans, Emmanuelle Débats.
 
 
Ce panel vous permettra d'en apprendre plus sur les coulisses de la vie d'artiste amateur, et de donner la parole à des intervenants pivot des conventions mais pas toujours mis en lumière.

Intervenants :

Senri

Senri n'a pas beaucoup d'imagination pour se présenter. Alors elle dit "Miaou" et "Carotte". Mais comme nous on l'aime bien, on va le faire à sa place : Senri est une illustratrice super classe qu'on apprécie beaucoup, et qu'on est très content de vous proposer. Elle travaille actuellement sur la BD en ligne Kins Land / La légende des 2 frères et sera à Jonetsu pour vous montrer ses illustrations, toujours dans son style coloré et avec sa devise inimitable mise en valeur sur son compte Twitter : "I DRAW PRETTY BOIZ – =͟͟͞͞ ( ꒪౪꒪)ฅ✧".

Raynart

Mangaka et illustrateur français vivant au Japon, qui propose ses créations de mangas sous forme d'histoires courtes (oneshots) et aussi maintenant une toute nouvelle série qui aura la particularité d'avoir des séquences animées par des animateurs japonais, avec un gros projet d'animation qui sera réalisé par des studios d'animation au Japon !

f-take

F-take est un doujinka japonais.

Ses productions, très simples, sont essentiellement inspirées par ses nombreux voyages en Europe et dans le Monde. Depuis 2010, il les propose dans les conventions japonaises dédiées aux amateurs comme le Comiket ou le Comitia, mais également dans des conventions françaises comme Japan Expo.

Emmanuelle Débats

Emmanuelle Debat est réalisatrice de documentaires et a beaucoup travaillé sur la fanfiction et le fanart en France et en occident.
Son documentaire Fanfiction, ce que l'auteur a oublié d'écrire, diffusé sur France 4 en 2016 et son web documentaire Citizen Fan analysent les actions de fans de multiples oeuvres et les dynamiques qui les accompagnent.
dimanche
15 h
Le light novel, de la création à l'exportation
logo-Ofelbe

Le light novel est le pendant japonais du « roman jeunesse » que l’on trouve chez nos libraires. Mais en quoi s’en distingue t-il ? Pourquoi les light novels sont classifiés comme tel, et comment les éditeurs japonais réussissent à en faire un support aussi populaire ? Enfin, comment sont-ils adaptés puis distribués à l’étranger, et notamment en France ?

Le light novel The Irregular at the Magic High School, publié chez Ofelbe en France

 

Pour répondre à ces questions, nous aurons le plaisir d’accueillir Guillaume Kapp, responsable communication des éditions Ofelbe que nous avions déjà pu accueillir à Jonetsu 1.0, ainsi que Misogi, consultant pour Ofelbe et administrateur de Li-Novel France (Otakiew), un site francophone spécialisé sur le LN. Ils vous parleront de tout cela pendant une conférence dédiée qui promet d’être riche en contenu, alors soyez à l’écoute !

Intervenants :

Guillaume Kapp

Passionné par la culture japonaise depuis son plus jeune âge, Guillaume Kapp occupe le poste de chargé de communication/attaché de presse chez les éditions Taifu Comics / Ototo et Ofelbe depuis août 2012.

Louis-Baptiste Huchez

Présent dans le milieu éditorial depuis son tout jeune âge, Louis-Baptiste Huchez a travaillé chez Taifu Comics puis a participé aux lancements successifs des éditeurs Ototo et Ofelbe.
Il est aujourd’hui le directeur de collection de cette toute nouvelle maison spécialisée dans le light novel.

Misogi

Érudit autodidacte en matière de light novels, un support qu'il a découvert juste avant l'émergence de la vague Sword Art Online. Administrateur à l'humour un peu douteux et à la poisse chronique chez Li-Novel France (), une plateforme francophone dédiée à ce support.

Ses leitmotiv : "Le light novel, c'est comme Hitagi Senjougahara de Monogatari : il ne faut pas le prendre à la légère" et "Je crois au poulet".