Conférences Anime 3.33

samedi
11 h
Kyoto Animation : passé et présent d’un studio modèle

Kyoto Animation est un studio d’animation aux œuvres marquantes et dont le style a énormément évolué au fur et à mesure des années. De ses premières années en tant que simple sous-traitant à faire de la peinture sur cellulo à ses animes plus recents où ils dirigent le comité de production, KyoAni a évolué et s’est démarqué par son fonctionnement des autres studios d’animation japonais.

 

A Silent Voice©Yoshitoki OimaKodansha / "A SILENT VOICE" Movie Production Committee

 

Aujourd’hui, tous les regards sont tournés vers le studio grâce à la qualité de ses animes. Comment ont-ils acquis cette réputation ? Quelle est son histoire, les grandes figures tant actuelles que passées, d’Air à Violet Evergarden, de Haruhi à A Silent Voice, et quelles sont ses spécificités ?

Les réponses à ces questions et bien plus encore, samedi en ouverture de Jonetsu 3.33 avec nos deux spécialistes maison de l’association Nijikai, Yoka et Tetho.

Intervenants :

Yokathaking

Jeune mégalomane persuadé qu’il pourra dominer le monde dans moins d’une douzaine d’années, Yoka est à la fois membre fondateur et président de MonoType, responsable conférences de l’association Forum Thalie, rédacteur sur les blogs Minorin et Sakuga Taisen mais aussi membre de l’association Nijikai, organisatrice de la Convention Jonetsu.

Tetho

Cet individu vous dira qu’il est un simple fan, mais prenez garde : il est bien plus que ça encore…

samedi
12 h
Le Mecha Design

Les robots représentent un pan important de la pop-culture japonaise. Gros ou petit, humanoïdes ou non, ils foisonnent dans les séries animées ou les jeux vidéo.

 
Designs pour Aquarion Logos, troisième série de la franchise Aquarion Stanislas Brunet

Mais vous êtes vous déjà demandé comment ces robots était conçus ? 

Quelles sont les étapes à respecter pour qu'ils soient intéressants ? Comment donner une âme à ces mécaniques reluisantes ? Quelles contraintes amènent le fait de devoir l'animer ensuite ? Quelle différence entre faire un design destiné à de l'animation 2D ou à être modélisé en 3D ?

 

Le cockpit du SV-262 Draken de Macross Delta - Design de Stanislas Brunet

Penser à tous ces détails (et plus encore), c'est le travail du mecha-designer.

Lors de cette conférence d'une heure, Stanislas Brunet vous parlera de cette activité spécifique, et vous montrera comment il s'y prend pour créer des robots super cools.

/wp-content/uploads/2018/02/gyrozetter-01.jpg
Dans le jeu Chōsoku Henkei Gyrozetter, les voitures de police peuvent devenir des Mecha-Panda - Designs de Stanislas Brunet

Intervenants :

Stanislas Brunet

Stanislas Brunet est un mecha designer et directeur artistique officiant dans l’animation et le jeu video. Son premier fait d’arme est d’avoir participe a la création de la série Ōban, Star-Racers en 2003. Il s’installe ensuite au Japon, et y travaille sur des projets tels que les OVA 3 et 4 de Hellsing Ultimate, les series Macross Frontier, AKB0048, Aquarion EVOL, Macross Delta et plus récemment Aquarion Logos.
Il revient en France en janvier 2017 et continue de collaborer avec le Japon sur de nombreux projets.

samedi
14 h 30
Bruitage et sound design dans l'animation

Le public a tendance à s'attarder sur le doublage et la bande originale des animes, mais qu'en est-il du reste de leur ambiance sonore ?
En plus des voix et de la musique, pour être palpable, l'animation doit nous faire entendre le son des pas de ses personnages, le bruit du vent, le parcours d'un train, et bien d'autres choses encore. Le tout pour l'immersion, le réalisme, ou même renforcer l'impact du visuel présenté.

 

© SHIROBAKO Production Committee

 

Comment tous ces sons sont-ils créés ? De quelles indications disposent les bruiteurs et sound designers pour faire leurs choix ? Comment équilibrer les différents éléments sonores entre eux pour créer une ambiance globale qui colle à l'oeuvre ?  
Durant cette conférence d'une heure et demie, les sound designers et bruiteurs (et bien plus encore) Nadège Feyrit et Christophe Héral vous présenteront le métier de sound designer dans l'animation.

Pour ce faire ils se baseront notamment sur la création de l'ambiance sonore des deux OVA Little Witch Academia sortis en 2013 et 2015, où ils ont tous deux travaillé pour le studio Trigger.

 

© Yô Yoshinari / Trigger / Anime Mirai

Intervenants :

Nadège Feyrit

Nadège Feyrit est monteuse son pour le cinéma et la télévision, elle a travaillé sur les séries animées Iron Man pour Marvel (USA), Le Petit Prince pour Method Animation (FR), mais également sur du long métrage, comme Little Witch Academia pour Trigger (Japon). En parallèle, elle mène son projet musical The Option qui allie compositions electro-pop et sound design, et elle collabore depuis l’an dernier avec le groupe New Order (UK) sur la bande-son acousmatique en ouverture de leurs concerts.

 

Christophe Héral

Christophe Héral est un compositeur et un sound designer officiant dans le cinéma, l'animation, le jeu vidéo et la télévision. Il est notamment connu pour avoir composé la musique et fait le sound design de Beyond Good and Evil en 1999, son premier travail dans le jeu vidéo. Par la suite il signera également les OST de Rayman Origins et Rayman Legends. Dans l'animation, il a composé la musique du film Kérity, la maison des contes et a participé au sound design des OVA Little Witch Academia.

 

Dimanche
10 h 30
Les acteurs internationaux de l'animation
logo-Nijikai logo-Crunchyroll

Aujourd'hui dans l'animation japonaise, les formes de financement sont multiples et variés. Les comités de production sont composés de multiples entités, chacune avec sa propre histoire et ses propres objectifs. Cette ouverture au plus grand nombre a permis à des acteurs internationaux de participer de manière de plus en plus importante au financement des animés d'aujourd'hui.

Le processus complexe derrière le licensing d'animeLe processus complexe derrière le licensing d'anime.

 

Mais dans les faits, quels sont réellement les conséquences de ces sources de financement ? Dans quelle mesure ces acteurs contribuent-ils à la création des animés ? Et que cherchent-ils en retour ? Des "Netflix Original Series" aux plateformes de simulcast comme Crunchyroll ou bilibili dans les comités de production en passant par le géant Amazon, quelles sont les grandes tendances et les grandes stratégie qui se démarquent ? Et quels sont les impacts pour les différents intervenants, qu'ils soient producteurs, spectateurs ou animateurs ?

Nous sommes en 2018 et, l'Occident est-il en train de sauver l'animation japonaise comme on peut le lire régulièrement ?

Intervenants :

Yokathaking

Jeune mégalomane persuadé qu’il pourra dominer le monde dans moins d’une douzaine d’années, Yoka est à la fois membre fondateur et président de MonoType, responsable conférences de l’association Forum Thalie, rédacteur sur les blogs Minorin et Sakuga Taisen mais aussi membre de l’association Nijikai, organisatrice de la Convention Jonetsu.

Olivier Fallaix

Très impliqué dans le monde de l’animation japonaise en France, Olivier Fallaix (alias GoToon) a été tour à tour animateur de radio, interprète, mais surtout rédacteur puis rédacteur en chef du magazine AnimeLand dès 2005. Il travaille aujourd’hui comme consultant pour la plateforme de simulcast Crunchyroll.

Dimanche
14 h
Création d'un générique d'anime

Que serait un animé sans ses génériques ?

Véritable porte-étendard d'une série, ces petits clips d'1 min 30 sont présents depuis les débuts de l'animation japonaise. Ils servent à présenter la série, la promouvoir, nous rappeler ses principales caractéristiques et son ambiance, mais ils peuvent être aussi un espace d'expression privilégié pour les animateurs.


©NISIOISIN/KODANSHA,ANIPLEX,SHAFT

Comment sont-ils conçus ? Quels sont les détails auxquels penser ? Comment arriver à s'exprimer tout en respectant les impératifs de contenu d'un générique (musique, ambiance, indices sur la série...) ? Ces impératifs varient-ils suivant le type de série ? 


Pour y répondre, nous vous proposons une conférence exceptionnelle en compagnie de Yukio Takatsu, directeur d'animation et réalisateur de génériques pour les studios SHAFT et Pierrot.


©NISIOISIN/KODANSHA,ANIPLEX,SHAFT

Durant une heure et demie, M. Takatsu vous expliquera le processus créatif derrière ses génériques, en prenant en exemple son travail sur le dernier ending de March Comes in Like a Lion


Extrait de l'ending 2 de March Comes in Like a Lion S2, sur lequel M. Takatsu basera sa présentation

Intervenants :

Yukio Takatsu

Yukio Takatsu (高津幸央) est un animateur et réalisateur japonais travaillant pour le jeu vidéo et pour l’animation TV.
Il fait ses premières armes au début des années 1990, notamment sur des intervalles et images clés du téléfilm Lupin III : From Russia with Love.
Il devient directeur d’animation en 1999. M. Takatsu a notament travaillé à ce poste sur GatekeepersPrince of Tennis ou encore Kaleido Star.

Après avoir travaillé comme responsable de l’animation sur les cinématiques animées des séries de jeux Persona et Atelier, il se spécialise dans la réalisation de génériques, notamment pour le studio Shaft.

Parmi ses travaux, on compte l’OP17 de Naruto Shippuden, les OP2 et OP3 (Karen Bee et Tsukihi Phoenix) de Nisemonogatari, l’OP4 de Monogatari Second Season (Hitagi End), l’OP de Tsukimonogatari et l’OP2 de Owarimonogatari.
Pour chacun de ces génériques, il est en charge du storyboard et de la direction d’animation en plus de la réalisation générale.
Une de ses réalisations les plus récentes est l’ED2 de la deuxième saison de March Comes in Like a Lion, qu’il a entièrement réalisé, storyboardé et animé lui-même depuis son appartement parisien.