Conférence : La transition papier/numérique dans l’animation

Aya Suzuki : la transition papier/numérique dans l’animation 2D japonaise

Après avoir vécu une première révolution numérique au début des années 2000, quand les studios ont migré leurs chaînes de production du cellulo vers le numérique, l’animation japonaise en connaît actuellement une deuxième avec la transition du dessin sur papier vers le dessin à la tablette graphique.


Layout des Enfant Loups, sur papier, par Aya Suzuki

Les jeunes animateurs qui exercent aujourd’hui au Japon sont de plus en plus formés aux technologies de dessin numérique. Ils sont habitués à utiliser les possibilités nouvelles qu’elles permettent, et auraient bien du mal à s’en passer.

Ce changement bouscule les habitudes au sein d’un milieu où, traditionnellement, tous les studios ont les mêmes méthodes de travail, afin de mieux pouvoir sous-traiter et collaborer.
Quels sont les enjeux de cette transition ? Quels avantages et inconvénients apporte-t-elle ? Et quelles sont les réticences auxquelles elle se heurte auprès des professionnels du milieu ?


Animation en dessin numérique sur L'Île aux Chiens, par Aya Suzuki

 
Pour en parler, l’animatrice Aya Suzuki vous présentera toutes les facettes de cette problématique durant deux heures, en s’appuyant sur son expérience en la matière, illustrée par son riche parcours entre Japon, Europe et Amérique. Sa présence sur le salon sera également l’occasion de participer à des rencontres et séances de dédicaces.

 


Bande démo d’Aya Suzuki
 
 
 

Intervenants :

Aya Suzuki

Aya Suzuki est une animatrice, artiste layout et storyboardeuse anglo-japonaise dont la carrière atypique s’est déployée à l’international. Sa polyvalence en tant qu’artiste lui a permis de travailler sur des projets très hétéroclites, qu’ils soient américains, japonais ou européens.

Elle a ainsi été directrice d’animation sur la série Disney 101, rue des Dalmatiens, mais a aussi œuvré sur la version live d’Aladdin réalisée par Guy Ritchie, L’île aux chiens de Wes Anderson, L’illusionniste de Sylvain Chomet, Le vent se lève de Hayao Miyazaki, Les enfants loups de Mamoru Hosoda, Dreaming Machine du regretté Satoshi Kon, Ping Pong de Masaaki Yuasa, et beaucoup d’autres. Elle a également été consultante auprès des studios WIT (sur L’attaque des titans) et Trigger (sur Little Witch Academia), pour les conseiller sur leur transition du médium papier vers la tablette graphique.

Aya Suzuki travaille actuellement sur un projet de long-métrage de Warner Brothers. Elle voyage également à travers le monde pour enseigner et partager ses expériences professionnelles dans des universités, festivals et conventions.

 
 

Laisser un commentaire