Une conférence sur l’auctorialité dans l’animation à Jonetsu 5555

Auctorialité : qui est l’auteur d’un film d’animation ?

Loin de l’approche « classique », où un artiste seul maîtrisait la création de l’intégralité d’une œuvre, la création audiovisuelle contemporaine fait intervenir des dizaines, parfois des centaines de personnes avant d’aboutir à une œuvre complète.

Le cinéma d’animation, en particulier, produit des œuvres issues du travail commun de nombreux acteurs (producteur, réalisateur, animateurs, storyboardeurs…), qui ont tous un rôle à jouer dans le processus créatif. 


Une équipe de production qui cherche la bonne direction pour son projet

Dans ce contexte, il convient de se demander qui peut légitimement être appelé « auteur » parmi les différents acteurs de la production d’animation. C’est une question complexe, qui soulève autant de problématiques légales, morales, sociales… Elle a, en particulier, de profondes répercussions sur les modes de rémunérations, et sur la pratique actuelle de l’édition et de la distribution


Même le réalisateur n’a pas toujours le dernier mot

Pour traiter de cette question essentielle à la compréhension de la création d’animation aujourd’hui, nous accueillerons Jean-Baptiste Scherrer, universitaire spécialiste de ces questions.

 

Intervenants :

Jean-Baptiste Scherrer

Jean-Baptiste Scherrer est doctorant en droit de la propriété intellectuelle, droits fondamentaux et droit comparé à l’université Paris Ⅰ Panthéon-Sorbonne.

Spécialiste de l’animation japonaise, il a écrit plusieurs études sur Sky Crawlers, le studio 4°C, la représentation du loup dans l’animation japonaise, et la figure de la métamorphose dans les films de Mamoru Hosoda.

Il a également réalisé un mémoire sur l’auctorialité du film d’animation au sein de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Enfin, il est le réalisateur du documentaire Tokyo 17, retraçant les particularités de l’animation au Japon au travers de multiples interviews (Kōji Yamamura, Hiroyuki YamagaYasuhiro Irie…)

 

 

Laisser un commentaire